Attribution local



D’autres salles de travail seront à disposition :

La salle de Balnéothérapie


La balnéothérapie, pratiquée en bassin ou en pataugeoire, est l’un des médiateurs utilisés auprès de l’enfant atteint d’autisme. Avec un accompagnement, elle permet à l’enfant d’entrer en relation et de prendre conscience de son corps immergé dans l’eau.  


La salle de psychomotricité 

La psychomotricité vise à favoriser le développement harmonieux des capacités motrices cognitives et socio-affectives de la personne, dans le but de promouvoir un bien-être personnel qui lui permettra une meilleure adaptation à son milieu. Les principales habiletés travaillées sont, par exemple : le développement de la motricité générale comme marcher, coordonner ses mouvements …, et le développement de la motricité fine comme écrire, découper,…

La psychomotricité peut beaucoup apporter à une personne avec autisme, car on constate souvent un retard significatif dans le développement moteur de ces enfants. La marche, par exemple, est souvent retardée ; une grande maladresse est aussi fréquente. De plus la psychomotricité permet de caractériser un éventuel Trouble de Déficit d’Attention associé, et de travailler ensuite la concentration, l’attention et l’impulsivité.

L’atelier permet de 

  • Améliorer la capacité d’apprentissage,
  • Stimuler la capacité d’attention,
  • Augmenter l’expression par l’art, les mots, les gestes et la langue des signes,
  • Améliorer le langage, la communication et la socialisation,
  • Construire l’intégration sensorielle,
  • Réduire les comportements d’auto-stimulation,
  • Activer l’air visuo-perceptive du cerveau.

La salle de répit 

L'accompagnement au quotidien d'une personne autiste peut être épuisant. Pour que chacun puisse souffler pour mieux se retrouver, on propose pour les familles, un moment de répit.

La salle de répit ressemble un peu à une salle à manger, ou un salon. Elle comporte un coin cuisine, une table, des chaises, fauteuils, un bureau, un ordinateur. L'atmosphère est assez conviviale et les familles peuvent s’inscrire, le temps d'une ½  journée pour échanger entre elles, coordonnés par un professionnel.


La ferme écologique :

C’est la thérapie assistée par l’animal :


Il permet d’améliorer leur capacité de socialisation et de concentration en développant des relations avec des animaux. On créé ainsi une cohésion de groupe et on développe leur autonomie, des responsabilités…


Des pratiques innovantes, dont celle de permettre aux personnes avec autisme de s’épanouir dans le jardin tout en interagissant avec des animaux comme des lapins, des ânes, des animaux de basse-cour comme les poules (ponte), les oies…


Finalement et comme le mentionne Sonia Lupien dans le reportage du Code Chastenay : « les enfants autistes développent une symbiose avec l’animal, ce qui laisserait penser que les animaux eux-mêmes bénéficieraient des interactions avec les enfants. »

 

Une plateforme pour

  • Accueillir 


  • accueil dans notre structure
  • accueil téléphonique
  • accueil site internet

 

  • Accompagner 


  • aide dans les démarches administratives
  • accès aux droits
  • information
  • coordination des professionnels

  • Soutenir 


  • groupe de parole (rencontres & échanges entre famille)
  • entretiens personnalisés
  • visite à domicile
  • prestations de répit.

Être éco-responsable, c’est :


  • Agir pour l’environnement de tous et bénéficier d’un lieu de travail plus sain :

  • Structure :
  •  
  • Limiter la consommation d’eau par le biais d’un récupérateur d’eau de pluie,
  • Réduire la consommation d’énergie, c’est notre conviction d’installer des panneaux solaires

  • C’est participer à une démarche citoyenne et solidaire pour préserver les ressources naturelles et réduire les émissions de gaz à effet de serre. C’est aussi recycler ...

 

Un habitat BBC « bâtiment basse consommation » est bioclimatique, particulièrement bien isolé, étanche à l’air, doté d’équipements performants et économes en énergie.

Une maison BBC est une maison : 

 

qui consomme très peu d'énergie

 (Grâce à son orientation, son isolation, sa perméabilité aux infiltrations et une ventilation de haute performance)

Écologique 

(Les rejets de CO2 sont aussi divisés par 3)

offre un maximum de confort thermique été comme hiver

(Avec une température homogène et agréable, grâce à leur orientation, à leur conception et à leur très forte isolation thermique. En parallèle le confort acoustique est accentué, grâce à la mise en œuvre d'isolant et de systèmes de ventilation (vitrages performants et cas de la VMC double flux.)

« rentable » sur le plan global 

(Env. 250 euros/an pour le chauffage – maison de 100 m²)

  • Innovation

  • Repenser son jardin comme un écosystème, c’est préserver la biodiversité pour un bon équilibre au jardin.
  • Récolter des légumes de saison de notre propre jardin.
  • Produire notre propre miel de nos ruches.
  • Produire de la confiture de nos arbres fruitiers.
  • Récupérer les œufs frais de notre poulailler.
  • Récolter des produits frais de nos partenaires agricoles tel que les olives, noix pour  faire notre propre huile…

C’est de proposer une vente par semaine des paniers fruits et légumes, œufs, huile d’olive, de noix…


  • C’est engager un projet fédérateur au sein de la structure
  • Les démarches éco-responsables permettent à chacun de s’impliquer à son poste de travail, de travailler sainement et sereinement.

 

L’impact :


L’enfant étant très perméable à l'environnement, il est important que les parents puissent toujours s’appuyer sur des professionnels bien formés et ouverts aux échanges avec eux.

Il semble donc évident qu'en fonction de son environnement, l'état de l’enfant qui y fait
face est plus même à l’écoute, réceptif sur le plan éducatif, thérapeutique et pédagogique.


Également, c’est de créer un réseau de partenariat pour :

 

  • Renforcer la collaboration avec les autres structures du département.
  • Faire profiter les autres structures de nos installations et d’échanger  avec les équipes pluridisciplinaires de par leur expérience,  les innovations, les bonnes pratiques, faire d’éventuelles formations communes.

Profiter des derniers résultats de la recherche, tant au niveau médical qu’éducatif, thérapeutique ou pédagogique.

 

En un mot c’est développer et faire vivre humainement le réseau autisme.