Prise en charge de l'enfant


Les professionnels (le pôle éducatif) centreront leur attention sur le déficit des enfants autistes autour de cinq domaines spécifiques : les troubles des interactions sociales, les troubles de la communication, les intérêts restreints, les comportements stéréotypés et la sensorialité.

 

L’observation fine des comportements des enfants souffrant d’autisme par les professionnels, servira à la mise en place ou à la réévaluation de PIA (Programme individuel et d’Autonomie). Au préalable, une relation positive sera établie entre l’enfant et l’éducateur (le pairing), afin de permettre l’identification des sources de motivation de l’enfant.


Le lien construit avec les enfants est un des premiers outils utilisés. C’est par son intermédiaire que les observations se feront.


Les activités structurées proposées seront des supports à l’évaluation. Elles seront menées au sein du SAAJE dans des lieux aménagés ou à l’extérieur de la structure. Les professionnels participant à ces activités feront partie de l’ensemble du collectif de travail (éducateurs, psychologues, psychomotriciens, ergothérapeutes).

Les professionnels repéreront également les potentialités des patients afin d’envisager et de proposer le maintien et l’acquisition des compétences et de l’autonomie dans les actes de la vie quotidienne. L’objectif général de ces prises en charge est la bonne intégration de l’enfant dans son milieu écologique.

Dans le cadre de la prise en charge au SAAJE, intégrant de facto la dimension éducativel’ensemble de l’équipe contribuera :


  • A l’inventaire des renforçateurs et la réévaluation régulière de leur puissance. Ceci afin de renforcer le maintien des acquis et de permettre les apprentissages Au développement et au maintien des acquis cognitifs en proposant des temps de stimulation adaptés à chaque enfant (ateliers structurés).
  • Au maintien et au développement de l’autonomie de l’enfant qui permettra la généralisation des compétences acquises aux actes de la vie quotidienne (propreté, autonomie pendant les repas, habillage et déshabillage, transports…).
  • A la mise en place de temps libres structurés (activités en semi autonomie) afin de favoriser l’adaptation de l’adulte à son environnement.
  • A la réduction ou l’extinction des troubles du comportement par le biais d’une prise en charge adaptée en alternant des temps de stimulation et de non sollicitation (extraction sociale ou retrait d’attention) de manière préventive et/ou curative en salle d’apaisement préparé selon le besoin de l’enfant.
  • A l’adaptation de l’environnement de l’enfant (lieux, activités et professionnels) permettant son apaisement et son confort, et prenant en compte ses spécificités sensorielles.
  • A la mesure des comportements qui sont des faits objectivables afin d’évaluer l’efficacité de la prise en charge et de l’enseignement.